ÉVÉNEMENT VIRTUEL du 11 au 14 MAI 2021

Compte tenu de la situation mondiale et locale liée à la COVID-19, le comité local d'organisation du CIGR 2020 a décidé de tenir l'événement en mode virtuel du 11 au 14 mai 2021. Nous sommes actuellement en phase d'élaboration du programme virtuel.

INFORMATION IMPORTANT POUR LES AUTEURS avec RÉSUMÉ ACCEPTÉ:

Guide pour transférer votre résumé

Inscrivez-vous  dès maintenant

Vous avez jusqu'au 10 avril 2021 pour transférer votre contribution et vous inscrire à la conférence afin de garantir votre place dans le programme. Consultez notre Plan de continuité pour plus d'informations sur le transfert des contributions et des inscriptions. AUCUNE NOUVELLE SOUMISSION SERA ACCEPTÉE.

Répondre aux besoins en carbone de la société sans ressources fossiles

lorie hamelin 200x200

Lorie Hamelin est l'une des 44 chercheuses qui ont bénéficié d'un financement dans le cadre du plan présidentiel français pour le climat "Make our planet great again". Dans ce cadre, elle met en place, depuis août 2018, des recherche sur la gestion du carbone au sein du département Ingénierie des systèmes et procédés biologiques (LISBP) de l'INRA-Toulouse (Université fédérale de Toulouse), de 2018 à 2023. A travers son projet Cambioscop, elle vise à développer des stratégies de bioéconomie durables, adaptées et dynamiques pour les décideurs politiques français.

Avant d'entreprendre ses recherches en France, Mme Hamelin a travaillé comme chercheuse principale (invitée) au Centre danois de bioéconomie circulaire (CBIO ; 2017-18). Elle a travaillé comme professeur assistant au Centre for Life Cycle Engineering de l'Université du Danemark du Sud (SDU ; 2014-2016), et a été recrutée dans le cadre du programme européen de chaires ERA pour travailler comme scientifique senior sur la recherche en bioéconomie en Pologne (2016 - 2017), avant de partir en France. Elle a également fondé sa propre société de conseil en France.

 

Les recherches du Dr Hamelin se situent au carrefour de la bioéconomie, de l'économie circulaire et des systèmes d'énergie renouvelable, dans la transition vers une économie à faible émission de carbone fossile. Elle s'efforce d'identifier les synergies entre ces domaines dans le but d'atteindre un haut degré d'efficacité du système, de minimiser les impacts environnementaux ainsi que l'utilisation du carbone fossile. En d'autres mots, Dr Hamelin s'efforce de repenser la façon dont nous fournissons de la nourriture, de l'énergie et des produits chimiques au monde, ainsi que la façon dont nous gérons les déchets. L'analyse du cycle de vie, l'analyse des systèmes énergétiques et les systèmes d'information géographique sont les principaux outils analytiques qu'elle applique et développe dans ses recherches. M. Hamelin est actuellement experte au sein du groupe de référence scientifique international du Centre suédois de recherche sur le biogaz (2019-2022), codirige un groupe de travail sectoriel (GTS) du réseau Ecosystem Services Partnership (ESP) sur la bioéconomie circulaire et est membre de l'European Energy Research Alliance. Au cours des 10 dernières années, elle a été chef de groupe de travail sur 6 projets liés à l'ACV et à la bioéconomie, a participé à plus de 10 projets européens liés à la circulaire et à la bioéconomie, et a été mandatée pour plusieurs tâches de conseil (par exemple : expert scientifique dans un groupe de travail nommé par le Premier Ministre français pour une nouvelle législation sur le financement public de la recherche en France, président pour les examens critiques des entreprises leaders dans l'analyse du cycle de vie des produits, révision BREF UE IPPCB sur l'élevage intensif des volailles et porcs, comité d'experts sur les projets européens LIFE).

 Voici des exemples de recherches récentes :
i) découpler la production de protéines alimentaires animales de l'utilisation des terres par l'utilisation de protéines unicellulaires produites microbiologiquement ;
(ii) évaluer le rôle d'une nouvelle technologie de valorisation du biogaz à base d'hydrogène pour l'intégration du biogaz et de l'énergie fluctuante ;
iii) évaluation environnementale des principaux bioplastiques produits en Europe/ inventaire des modifications directes et indirectes de l'utilisation des sols sur la base de données industrielles
(iv) planification régionalisée de la bioéconomie - évaluation géospatiale et dynamique des ressources, des infrastructures et des chaînes d'approvisionnement afin d'intégrer la fluctuation de la puissance, la mobilisation et l'utilisation de la biomasse ainsi que la demande globale de gaz et d'énergie.