Conférenciers

Le secteur agroalimentaire à la croisée des chemins : comment mieux gérer un secteur en crise sociale et environnementale ?

rosa-galvez

Rosa Galvez, originaire du Pérou, est l’une des plus grandes expertes au Canada en contrôle de la pollution et ses effets sur la santé humaine. Elle détient un doctorat en génie environnemental de l’Université McGill et enseigne à l’Université Laval à Québec depuis 1994. Elle y dirige aussi le Département de génie civil et de génie des eaux de 2010 à 2016. Elle est spécialiste en décontamination des sols et des eaux, en gestion des déchets et des résidus et en évaluation des répercussions et des risques environnementaux.

Tout au long de sa carrière, diverses organisations privées, gouvernementales et communautaires font appel à son avis d’experte. Elle conseille aussi de nombreuses organisations internationales, notamment sur les ententes entre le Canada et les États‑Unis et le Québec et le Vermont sur la protection des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent. Elle mène aussi une importante étude sur le déversement de pétrole catastrophique à Lac-Mégantic.

La sénatrice Galvez est membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec, de la Société canadienne de génie civil et d’Ingénieurs sans frontières. Ses recherches l’ont amenée partout dans le monde, notamment en France, en Italie, en Belgique, au Japon et en Chine.

La sénatrice Galvez est nommée au Sénat le 6 décembre 2016 pour représenter le Québec (circonscription de Bedford). Elle habite au Québec avec son conjoint, Luke, et a trois enfants, Virginie, Lydia et Francisco.

The OIQ: regulating and upholding Quebec’s engineering professionals for over a century

KathyBaig

Since 2016, Kathy Baig, Eng., MBA, ASC, has been President of the Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ), the organization that oversees and supports approximately 65,000 engineering professionals in Québec. Under her leadership, the OIQ developed and implemented the ENG2020 Plan and the ENG 20-25 Plan to become the reference for public protection within Québec’s professional system. The outstanding efforts she has made to restore confidence in the engineering profession in the aftermath of the Charbonneau Commission have not gone unnoticed.

Her accomplishments have been recognized by the École de technologie supérieure (honorary doctorate), by the Federation of Chambers of Commerce of Québec (Mercury Award for her leadership), by Engineers Canada (Fellow), the national organization of Canada’s 12 engineering regulators, and by the Canadian Academy of Engineering (Fellow). She also received a Canada's Top 40 under 40 Award during the 2019 edition of this prestigious national awards program.

Kathy Baig makes a significant contribution as a member of the boards of directors of Via Rail Canada, the National Optics Institute (INO), Engineers Canada, and Maison Saint-Gabriel.

Before being elected President of the OIQ, Kathy Baig enjoyed an engineering career of over 10 years with multinational corporations (IBM, Johnson & Johnson), an SME (Pyrogenesis) and Aéroports Montréal (ADM), the airport authority that operates and develops two international airports in the Greater Montreal Area.

Kathy Baig has a degree in chemical engineering (Polytechnique Montréal) and in business administration (HEC Montréal). She also holds a corporate governance certification from the Collège des administrateurs de sociétés at Université Laval.

Comment l'Europe transforme l'industrie agroalimentaire mondiale par le biais d'un écosystème public/privé d'innovation ouverte

AndyZynga

Avant de rejoindre l'Institut européen d'innovation et de technologie alimentaire (EIT Food) en novembre 2018, Andy a créé et redressé plusieurs entreprises en Europe et aux États-Unis, et plus récemment, il a mené à bien l'Open Innovation Service Leader NineSigma, qu'il a dirigé pendant 10 ans. La majorité des clients de NineSigma proviennent de l'industrie agroalimentaire. Parmi les autres postes qu'il a occupés au cours de sa carrière, mentionnons 6 ans chez KPMG Consulting, où il a développé une pratique de stratégie de télécommunications internationales, et 5 ans chez Vanco plc, où il a fait partie de l'équipe de direction qui a fait entrer les entreprises à la Bourse de Londres en tant que CEO Amérique du Nord et Europe centrale. Andy est titulaire d'une maîtrise en administration des affaires et en génie mécanique de l'Université technique de Berlin, et il a obtenu un doctorat avec une thèse sur la gestion de l'innovation (ouverte) de RWTH Aachen.

Coop Agri-Énergie Warwick : biométhanisation agricole coopérative

BenoitBourque

Benoit est ingénieur, diplômé des HEC Montréal en gestion et il compte 18 ans d’expérience en gestion de projets dans les domaines de l’aide à la décision, des énergies renouvelables et du développement durable. Pendant plus de cinq ans, dont deux à titre de responsable mondial, il a dirigé le développement technique, commercial et la planification stratégique d’un service en développement durable pour Golder Associés – GoldSET.  Il a rejoint Coop Carbone en 2016. À titre de directeur du volet énergie, il collabore à la mise en œuvre de projets de production d’énergies renouvelables (biométhanisation et géothermie collective) en s’impliquant notamment dans la conception de modèles d’affaires coopératifs, le montage financier, la structuration contractuelle et la planification.  Il siège aussi aux Conseils d’administration de Coop Carbone et de Solon. Benoit a pris part depuis le début au développement du projet de biométhanisation agricole coopérative. Il est codirecteur général de la Coop Agri-Énergie Warwick, dont le premier complexe de biométhanisation est prévu pour 2020.

 

Challenges associated with climate change induced thermal stress in modern animal production

Thomas-banhazi

Thomas Banhazi completed his PhD studies at the University of Adelaide in South Australia studying the engineering aspects of livestock buildings and their impact on indoor environmental quality. He worked as a Research Scientist at the South Australian Research and Development Institute for 17 years before joining the University of Southern Queensland (USQ) in 2010 as an Associate Professor. He is currently responsible for the delivery of an agriculture science course in addition to supervising post-graduate students. Thomas has published in excess of 200 book chapters, journal and international conference papers, in addition to the large number of scientific reports, extension articles and seminar papers he also produced. He serves on the editorial Board of the “International Journal of Agricultural and Biological Engineering”, the “Journal of Information Processing in Agriculture” and the “Journal of Agricultural Informatics”. He was the Guest Editor for the special journal issues of the “Australian Journal of Multidisciplinary Engineering” for number of years and for the Elsevier published Biosystems Engineering in 2013 and 2019.

Répondre aux besoins en carbone de la société sans ressources fossiles

lorie hamelin 200x200

Lorie Hamelin (PhD), lauréate de l’appel “Make Our Planet Great Again” du Président Emmanuel Macron, est responsable d’une équipe de 8 chercheurs au Laboratoire Toulouse Biotechnology Institute (TBI), basé à l’INSA de Toulouse. Elle y dirige le projet Cambioscop (2018-2023). Ses recherches portent sur les stratégies technologiques à mettre en place, au niveau national et régional, afin d’assurer une transition durable vers une économie sans carbone d’origine fossile. Experte en analyse du cycle de vie, Dr. Hamelin a participé à plus d’une dizaine de projets européens en lien avec la bioéconomie.  

Avant d'entreprendre ses recherches en France, Mme Hamelin a travaillé comme chercheuse principale (invitée) au Centre danois de bioéconomie circulaire (CBIO ; 2017-18). Elle a travaillé comme professeur assistant au Centre for Life Cycle Engineering de l'Université du Danemark du Sud (SDU ; 2014-2016), et a été recrutée dans le cadre du programme européen de chaires ERA pour travailler comme scientifique senior sur la recherche en bioéconomie en Pologne (2016 - 2017), avant de partir en France. Elle a également fondé sa propre société de conseil en France.

Le système québécois de plafonnement et d'échange des émissions de gaz à effet de serre

fredFrédéric travaille présentement à la Direction du marché du carbone à l'intérieur du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Son rôle consiste principalement à analyser, valider et vérifier les déclarations d'émissions de GES soumises par les émetteurs agroalimentaires et industriels, ainsi, que de collaborer à l'élaboration des mesures législatives et réglementaires. Il met aussi à contribution l'expérience acquise dans le passé en participant au développement des protocoles d'échange de crédits compensatoires dans le secteur agricole. 

Auparavant, il a occupé un poste de professionnel de recherche à l'Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA). Sur une période de quinze ans, il a participé à plusieurs projets et contribué à l’avancement des connaissances dans des domaines tels que : la quantification et la réduction des émissions de gaz à effet de serre, d’ammoniac et d’odeurs, l’application de l'analyse du cycle de vie à l'agriculture, l’utilisation de l’énergie, la valorisation et le traitement des fumiers, la gestion de l’eau et le bien-être animal.